Stress oxydatif et antioxydants

Stress oxydatif_1

Problèmes liés à l'oxydation

Nous sommes confrontés continuellement à la question du stress oxydatif dont les antioxydants constituent une réponse efficace.

L’oxydation est l’une des principales cause de dégradation des aliments, en particulier matières grasses et aliments déshydratés.

L’oxydation est aussi impliquée dans la plupart des pathologies, en particuliers les maladies chroniques et celles liées au vieillissement.

Composés phénoliques antioxydants naturels

Les antioxydants

Les aliments et boissons que nous consommons peuvent être riches en biomolécules antioxydantes.

Ces antioxydants naturels participent à la stabilité des aliments et contribuent à améliorer la capacité de défenses antioxydantes de notre organisme.
Les sources cellulaires de radicaux libres

Les sources cellulaires de radicaux libres

Tout le monde connait aujourd’hui les radicaux libres, ces espèces chimiques hyper-réactives de l’oxygène ou de l’azote.

Ils sont générés au cours du métabolisme cellulaire, plus particulièrement au niveau de la chaine respiratoire mitochondriale, mais aussi, par exemple, au niveau du système de détoxication de type I (cytochrome P450) ou du burst oxydatif du système immunitaire acquis.

Les protections cellulaires contre les radicaux libres

Les protections cellulaires contre les radicaux libres

A l’opposé, il existe des systèmes antioxydants naturels de protection contre les radicaux libres.

Ils peuvent être de nature enzymatique (superoxyde dismutases, catalases, Glutathion-peroxydases…), sans oublier les cofacteurs correspondant (oligo-éléments cuivre, zinc, manganèse, sélénium…).

Ils peuvent être aussi de nature non-enzymatique, souvent issus de l’alimentation, comme les vitamines C et E, A, glutathion réduit, les caroténoïdes et les polyphénols retrouvés en particulier dans les fruits et légumes, le thé, le vin rouge…

Balance RedOx

Balance RedOx et stress oxydatif

Tout ce système est bien-entendu parfaitement régulé et il existe, à l’état physiologique, un certain équilibre entre génération et destruction des radicaux libres.

Cet équilibre peut être rompu lorsque les défenses s’avèrent insuffisantes pour réguler un flux d’espèces oxydantes trop important, ce qui peut être le cas en situation pathologique, à l’occasion d’un évènement inflammatoire, d’un stress.
L’excès de radicaux libres provoque alors ce qu’on appelle un stress oxydant. Les radicaux libres vont alors pouvoir induire des réactions de peroxydation lipidique, d’oxydation des glucides, d’altération du matériel génétique, provoquant des dysfonctionnement cellulaires et tissulaires à l’origine de nombreuses pathologies et/ou de leur complication (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète).

Les radicaux libres sont aussi impliqués dans le processus de vieillissement de l’organisme.

Complexité des systèmes de défenses antioxydantes

Complexité des systèmes de défenses antioxydantes

On comprend donc tout l’intérêt du système de défenses antioxydantes. Mais, comme souvent dans le vivant, c’est un système fort complexe qui implique de nombreuses chaines réactionnelles interdépendantes.

Par exemple, la vitamine E nécessite d’être régénérée par la vitamine C, le glutathion réduit ou l’ubiquinone.

Il parait donc évident qu’il est illusoire de vouloir évaluer la capacité globale de défenses antioxydantes en mesurant séparément chaque élément de ce système complexe. Seul un test tel que le test biologique KRL™ le permet.